Sous les marais, la faune

C’est au Sud-Est de la Guyane Française que nous terminons notre voyage. Au bout du bout du littoral se trouve Kaw et Roura. Et tout autour : une réserve naturelle.

guyane, forêt amazonienne

Accompagnés de Jeff et Ben, nous avons découvert le sentier botanique de Trésor, et ses arbres bois-cathédrale, ses mygales Theraphosa (la plus grosse araignée du monde), ses fourmis flamandes (aka le truc qui pique tellement fort). J’étais pas totalement à mon aise, Guillaume en a donc profité pour me filmer en plein désarroi !

mygale theraphosa trésor guyane

Jusqu’ici on se disait « c’est quand même une légende les moustiques en Guyane… ». Mais ça, ça c’était avant le sentier botanique. On avait le choix : enfiler les K-way pour se protéger et se transformer en hammam ambulant, ou laisser les moustiques transformer notre peau en papier-bulles. On a choisi le hammam. Les marais de Kaw et la réserve sont sans nul doute l’endroit le plus humide que nous avons visité en Guyane.

Pour visiter les marais de Kaw, en barque ou en pirogue, mieux vaut être bien accompagné. Loutres, caïmans, anacondas, anguilles électriques… Il y a de la vie sous l’eau ! Laurent Riché est un expert en la matière, nous avons eu la chance de le compter parmi nos partenaires. C’est un spécialiste de la faune du coin, il imite parfaitement le cri de chaque animal qu’il croise, et il arrive à repérer dans les hautes herbes l’oeil d’un caïman immobile. C’est donc avec lui que nous avons eu la chance d’observer 3 loutres géantes (impressionnant…), une multitude d’oiseaux magnifiques, et le soir des caïmans !

IMG_1899

E19A2662

E19A2717

IMG_1905

IMG_1974

E19A2833

On est reparti avec des heures et des heures de rush. Au bout de 3 semaines de séjour, finir par les marais est une expérience vraiment mémorable : on pense en avoir vu, des choses troublantes en Guyane, et pourtant on est encore et toujours étonné !

Si vous êtes de passage dans le coin, n’hésitez pas à contacter Laurent pour un p’tit tour des marais et un apéro dans son carbet sur pilotis. Parce que nous on n’oublie jamais l’apéro. Laurent Riché – Riché and Kaw, 06 94 287 950.

Prenez deux jours pour visiter Roura, les marais, les réserves et leurs sentiers… Mais gardez bien en tête : pas de station essence, pas de réseaux et peu d’épicerie… Alors faites le plein avant de partir ! Nous, nous avons dormi au Camp Caïman, chez Josiane. C’est une auberge-restaurant, pour ceux qui auraient oublié la glacière ou le hamac. Et les carbets sont équipés de douches, WC, barbeuc… Dans un lieu simplement beau, animé par des sifflements d’oiseaux surprenants, et bien sûr par l’adorable Josiane. Un vrai coup de coeur pour nous, autant le lieu que la propriétaire. On s’y est senti bien, détendu ! Et on a trouvé en plein coeur de la forêt amazonienne : une passionnée de l’aventure nordique !

IMG_1804

Josiane, notre hôte

IMG_1823

IMG_1808

IMG_1792

C’est ainsi que l’aventure s’est terminée pour nous ! Nous sommes de retour à Paris depuis quelques jours, sous la pluie… Mais nous avons encore quelques photos à partager en attendant les premiers extraits du documentaire. Alors restez connectés, car prochainement on vous parlera de Saint-Laurent du Maroni et son bagne, des différentes cultures découvertes en Guyane, et du matériel utilisé pour le documentaire !

À très bientôt, bisous de Paris.
Tania & Guillaume

opb

opb

Leave a Comment